Les données personnelles des élèves et de enseignants bradées au GAFAM

Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft vont ficher tout le monde !!! Y compris les élèves


Initiative personnelle d’un directeur d’administration centrale ou préfiguration d’une nouvelle politique numérique dans l’éducation ?

Un revirement lourd de conséquence vient d’être opéré au ministère de l’éducation nationale : avant la nomination du nouveau ministre, le directeur du numérique pour l’éducation incite clairement les cadres académiques à l’utilisation des outils des grandes multinationales du numérique (notamment les GAFAM, Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) au mépris de la protection de l’identité numérique des élèves et des personnels.

Il ignore délibérément les risques évoqués par la CNIL sur le traitement possible des données personnelles et scolaires des élèves (souvent mineurs), données particulièrement sensibles, et qui les suivront longtemps.
Le ministère avait jusqu’à présent soutenu une architecture des systèmes d’information garantissant la protection des données personnelles et scolaires des élèves et des personnels. Cet abandon d’une politique nationale cohérente va fragiliser les personnels en les plaçant dans une position déontologiquement discutable, alors qu’ils ne maîtrisent pas forcément les enjeux juridiques complexes de ces questions.
Le directeur du numérique encourage ainsi l’ouverture des annuaires académiques et des établissements aux grands fournisseurs de services du Web. Cela, semble-t-il, sans concertation ni au sein de l’administration centrale, ni avec les recteurs, et alors que la présidente de la CNIL déclarait récemment que « la France doit garder la souveraineté de ses données scolaires » ! Et il le fait, au détriment de toutes les procédures normales, en adressant un message par mél aux cadres académiques en charge du numérique et des systèmes d’information.

Les organisations signataires jugent inacceptables que les grandes multinationales du numérique puissent puiser à leur guise dans les données personnelles des élèves et des enseignants.

Elles s’inquiètent qu’une telle décision aussi lourde de conséquences pour les personnes et la souveraineté des données puisse être prise par simple mél. Elles dénoncent cette tentative de passage en force contraire à l’État de droit et saisiront la CNIL et la Direction des affaires juridiques du ministère sur cette question. Elles demandent au nouveau Ministre de l’éducation nationale de clarifier rapidement sa position sur cette question.
Elles demandent également l’ouverture au plus vite d’une concertation sur le droit du numérique à l’Ecole.


Communiqué du SNES-FSU et de la CGT EDUC’ACTION


lundi 26 juin 2017
par  Webmestre

Edito de Jean-Pierre Durth du 26 juin 2017

ATTENTION DANGER !


En ne remettant que partiellement en cause les deux grandes réformes du précédent gouvernement (rythme scolaire et réforme du collège), le nouveau ministre de l’Education Nationale engage tout de même les établissements scolaires dans la voie de l’autonomie.

De nouveaux modes de fonctionnement, qui collent aux politiques libérales, semblent se dessiner rue de Grenelle !

Cette autonomie, présentée comme une bouffée d’oxygène dans un système jugé rigide et sclérosé, n’est que le début d’un processus qui, s’il devait s’amplifier au fil du temps, amènera à davantage de dérégulation et de déréglementation.

Dans ce cadre là, le statut des fonctionnaires est un frein considérable, au basculement vers une autonomie plus grande des établissements scolaires.

Dès lors, il ne faut pas s’étonner si ce « maudit statut » est tant décrié par tous les libéraux en herbe, qui rêvent d’un recrutement à la carte, d’un temps de travail augmenté, de contrats à durée limitée ...

D’ailleurs, lors de sa campagne présidentielle, le candidat Macron avait clairement laissé entendre que les enseignants partant à la retraite, pouvaient être remplacés par des personnels, n’ayant pas le statut de fonctionnaire d’état !

Pour imaginer le monde du travail qui se dessine, il suffit d’observer ce qui se passe aujourd’hui dans le privé, avec la destruction du code du travail.

Ce combat sans merci que mène le gouvernement, préfigure celui que nous aurons à mener sans tarder dans le public car il ne sera pas concevable, du point de vue de nos dirigeants, que des millions de travailleurs du publics protégés par un statut, coexistent aux cotés de tout autant de travailleurs du privé, dont on aura laminé les protections.

En s’engageant aux côtés des Organisations Syndicales qui luttent contre l’abrogation du code du travail, la FSU a bien mesuré les enjeux : l’avenir des uns, préfigure du devenir des autres !

Autrement dit : « Public/privé : même combat » !


Articles les plus récents

mercredi 14 juin 2017
par  Webmestre

Non-titulaires : la FSU obtient des avancées pour les contractuels d’enseignement, d’éducation et d’orientation

A la suite des demandes incessantes du SNES et des syndicats de la FSU, tant au plan national qu’académique, le Ministère a publié en août 2016 un décret sur la gestion des contractuels enseignants, Copsy, CPE exerçant en formation initiale. Des discussions se sont aussitôt engagées dans l’académie à (...)

lundi 12 juin 2017
par  Webmestre

Edito de Jean-Pierre Durth du 8 juin 2017

Dans l’action politique comme dans le cyclisme, pour bien avancer, il faut choisir « le bon braquet » !
A vouloir aller trop vite dans les réformes, tant dans le privé que dans le public, le gouvernement s’expose à la surchauffe et aux blocages divers.
Ne soyons pas dupes, en procédant par (...)

mercredi 7 juin 2017
par  Webmestre

Les retraité(e)s écrivent aux candidats aux législatives en Corrèze

La question de l’amélioration des conditions de vie des retraité(e)s a été une grande absente lors des débats politiques pour l’élection présidentielle. Pour ne pas se résigner à cette invisibilité, le groupe des 9 a diligenté une enquête auprès des retraité(e)s de notre pays et a organisé une journée (...)

mardi 18 avril 2017
par  Webmestre

1 er mai 2017 : Mobilisation

Rassemblement à 10h30

lundi 13 mars 2017
par  Webmestre

LE 30 MARS 2017 : MOBILISATION RETRAITE(E)S

Les pensions de retraite ne sont pas une allocation de solidarité, une aumône.

La pension est le résultat des cotisations payées tout au long de la vie professionnelle, des richesses qui ont pu être créées pendant ce temps. Il s’agit d’un droit.

lundi 13 février 2017
par  Webmestre

Déclaration de la FSU 19 au CDEN du 7 février 2017

Ce CDEN a la particularité de se tenir à la croisée des chemins entre la fin d’une mandature et une campagne présidentielle qui va aller crescendo dans les semaines qui viennent. C’est donc entre bilans et perspectives que nous nous situons.
Cette période ne manque pas d’interpeller la profession, (...)

lundi 23 janvier 2017
par  Webmestre

Edito de Jean Pierre Durth du 23 janvier 2017

En votant à l’unanimité contre la proposition de répartition des moyens dans le 1er degré (15 créations pour la Haute-Vienne, 0 pour la Creuse et la Corrèze), les organisations syndicales, ont demandé au Recteur de l’académie de revoir sa copie !
Soyons clairs, quelle que soit la répartition proposée, (...)

jeudi 19 janvier 2017
par  Webmestre

Edito de Jean-Pierre Durth du 16 janvier 2017

Comme il ne fallait rien attendre de la visite de notre Ministre de l’éducation, en ce vendredi 13 janvier 2017 sur nos terres corréziennes, au moins nous n’aurons pas été déçus !
Najat Vallaud Belkacem s’est prêtée tout simplement à un exercice classique de fin de mandature, où il est de bon ton de (...)

lundi 16 janvier 2017
par  Webmestre

Préparation de la rentrée 2017

La préparation de la rentrée 2017 s’inscrit dans un quinquennat qui n’a eu de cesse de renier ses engagements. Ce Comité Technique Académique permet de faire le bilan du quinquennat qui s’achève.
Si 47217 emplois ont été alloués au budget de l’éducation nationale, ils n’ont pas suffi à rattraper les (...)

lundi 9 janvier 2017
par  Webmestre

Loi travail : c’est toujours non !!!

Les organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL ont décidé de poursuivre la lutte contre la loi travail, à partir de propositions revendicatives communes autour des questions :
• de la négociation collective et de la démocratie sociale, • de la rémunération et de la (...)

Contact

FSU 019 - CORRÈZE

26 AVENUE GUYNEMER
19100 BRIVE LA GAILLARDE

Tél. : 05 55 86 19 59
Contact : fsu19@fsu.fr
Site : http://fsu19.fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

15 février 2016 - La FSU demande au gouvernement d’accueillir dignement les réfugiés

Le 6 février dernier, l’École laïque du Chemin des Dunes était inaugurée dans le camp d’accueil des (...)

26 janvier 2016 - Accord Education nationale/Microsoft

L’Éducation nationale vient de signer un nouvel accord avec Microsoft.
Bien des points de cet (...)

15 octobre 2015 -  Air-France : ne pas oublier la violence sociale

Air-France : ne pas oublier la violence sociale
La manifestation des salarié-e-s d’Air France du (...)

8 janvier 2015 - Hommage à Charlie Hebdo

http://sd19.fsu.fr/IMG/pdf/communique_de_pressefsu19charlie_hebdo-2.pdf

8 janvier 2015 - Hommage à Charlie Hebdo